—À la moindre étincelle, c'était l’explosion, 2015-ongoing





︎ Photographs, videos, drawings, edition.
︎2015-ongoing

#Algeria #France #family #assimilation #beingpresent #emancipation



ENG
An intercultural (family) history is at the center of Laura Ben Hayoun’s piece “Just one spark, and everything could explode.” The second-generation Algerian-French artist (b. 1984, FR) uses reenactment with her family and found footage to reflect on colonialism, racism, torture, and terrorism. Ben Hayoun has created a highly impressive investigative work, one prompted by personal ties even if not experienced first-hand, with a narrative assembled and brought to life using online images, archives, and film.

C/O Berlin Talent Award Jury 2020
FR
"À la moindre étincelle, c’était l’explosion."

Du côté de mon père on s’est toujours dit pied-noir. Dans cette famille française (d’origine) juive, parler de l’Algérie était impossible.  Ce serait parler de leur vie là-bas, leur départ en 1962 quand l’Algérie française est devenue l’Algérie. Mais ce serait aussi parler de colonialisme, racisme, torture, terrorisme, des mots dangereux que l’on préfère éviter.
L’Algérie indépendante a plus de cinquante ans, pourtant.
Pour reprendre pied dans cette Histoire qui m’habite j’ai entamé une discussion silencieuse avec ma famille, par l’image et le jeu de la mise en scène.
Est-il possible de faire des images des silences ? Qu’est-ce que le silence transmet comme images ?
Je ne suis pas allée en Algérie. J’ai recréé un territoire à travers les images que j’ai pu trouver sur Internet, dans les archives, les films. Nous les avons rejouées. C’est un combat visuel entre père et filles.
Je raconte cette histoire à Valence, France avec mon père, né français à Oran, Algérie en 1956, et ma soeur, née à Valence en 1985, descendante comme moi de cette mémoire jamais transmise.

Dessins, photographie, vidéo, édition.


Finalist Unseen Dummy Award 2019 
Finalist C/O Berlin Talent Award 2020

 To buy the book