Laura Ben Hayoun 

         ♥︎




 

— Work In Progress  




Recherches/WIP

“Teach me how to sew/ saw”
(Apprend moi à coudre/ scier)



Photographies, vidéos, textes/ traductions, tapis.


    Je suis les trames ambigues tissées entre diaspora et Arménie indépendante. Le textile et les tapis sont des arts ancestraux ; ce sont aussi des travaux féminins. Les symboles qui s’y répètent (boteh, grenade) sont des hymnes à la fécondité. J’essaye d’en faire des territoires de prise de pouvoir : le tapis sous le regard des femmes.

Pour une grande partie des arménien.e.s de la diaspora, nos familles ont fuit lors du génocide de 1915 une région actuellement en Turquie. Le pays ne reconnaissant toujours pas le génocide, l’identité semble se figer.

J’ai entamé en 2019 une traversée qui commence à l’usine de tricot où travaillaient mes grand-tantes arméniennes à Valence, France. Je suis partie dans cette Arménie indépendante, loin des souvenirs familiaux, dans la capitale Yerevan à la rencontre de jeunes arméniennes militantes de la révolution de 2018. Dans ce travail, je lie la transmission familiale et la volonté de m’en émanciper. Je dévoile les tensions entre le territoire des souvenirs et celui dont je fais l’expérience.


I follow the ambiguous webs woven between the diaspora and independent Armenia. Textiles and carpets are ancestral arts; they are also feminine works. The repeating symbols there (boteh, pomegranate) are hymns to fertility. I try to make them areas of power grab: the carpet under the gaze of women. For a large part of the Armenians of the diaspora, our families fled during the genocide of 1915 a region currently in Turkey. With the country still not recognizing the genocide, the identity seems to freeze.

I started a crossing in 2019 that starts at the knitting factory where my Armenian great aunts worked in Valence, France. I went to this independent Armenia, far from family memories, in the capital Yerevan to meet young Armenian activists of the 2018 revolution. In this work, I link the family transmission and the desire to emancipate myself from it. I unveil the tensions between the territory of memories and the one I experience.



   




















Recherches/WIP

Retour au Bled



En résidence avec le Graph/ réseau Diagonal

Depuis début 2021 je viens régulièrement à Carcassonne en résidence dans le cadre du programme “Entre les images” @graphcmi @reseaudiagonal . J’y travaille avec des personnes de diverses ascendances algériennes (harkis, kabyles, juifs algériens, jeunes de troisième génération) explorant nos identités,  nos languages, à la découverte de nos multiplicités.

Cette résidence nous conduira en Algérie dès que cela sera possible. La traversée sera le centre de mon travail.




Recherches/WIP

Sur le projet “Or-Là”

d’Andrea Baglione avec la danseuse Madeleine Fournier
Résidence d’essai au @104 avril 2021